Aurevoir 2019….

A l’heure du réveillon où tout le monde est en effervescence pour ce moment festif de fin d’année, les amoureux sont tristes. En colère. Fatigués. Usés…. Ils se demandent pourquoi les choses sont toujours que des miettes, que des instants éphémères fragiles….pour eux… ils savent bien qu’ils ne sont pas les seuls en PMA à souffrir… Mais depuis 2013 qu’ils essaient et depuis 3 fiv ils pensaient avoir le droit au bonheur… Et pas un bonheur de courte durée ! non ! le Vrai celui qui dure 9 mois et qui se prolonge toute une vie….

Mais la vie aussi belle soit elle, en aura encore décidé autrement pour cette fois… Depuis le début le taux de bhcg de Picard double, mais avec les saignements légers de l’impatiente et la consultation aux urgences, le doigt a été mis dans un engrenage dont la mécanique ne semble plus être contrôlable sauf par dame nature.

5 échographies ont été réalisées. Toutes 5, montraient sans problèmes un sac gestationnel de moins de 20 mm mais jamais elles n’ont montré de vésicule vitelline, ni d’embryon… les médecins sont tous formels, peu d’espoir que ça puisse être une grossesse évolutive. Surtout quand on est en PMA. Seule leur gynécologue préférée garde pour le moment le silence.

Toutefois, les amoureux bien que tristes et usés, se laisseront encore le temps qu’il faut pour s’assurer que c’est bien un oeuf clair. Car ils le savent beaucoup d’erreurs ont été faites sur le sujet comme en témoigne ce blog :

http://www.mamanvogue.fr/diagnostic-fausse-couche-et-si-la-vie-defiait-parfois-la-medecine/

Alors l’impatiente et l’impatient pensent ce soir à toutes les personnes qui comme elles attendent leur cadeau de la vie. Elles souhaitent qu’arrive rapidement le meilleur à chacune d’entre elles.

Trinquons à cette année qui s’achève ( même sans alcool) et laissons place à l’espoir pour la suivante car qui sait ? En 365 jours, il peut s’en passer des choses ..

Saignements…

C’était trop beau pour être vrai… En rentrant de balade l’impatiente a découvert des saignements rosés dans son jean. Aux toilettes , le papier ressortait rosé également. Après un mail à leur hope elle et son mari se sont décidés à partir aux urgences d’un grand hopital parisien.

A l’échographie il y avait bien un sac mais point d’embryon et de vesicule vitelline.

L’interne a dressé 5 éventualités :

1 l’ectropion qui peut causer des saignements. Et oui j’ai découvert que j’en avait un, dû à la grossesse à priori.

2 les ovules d’utrogestan peuvent irriter la muqueuse.

3 une possibilité de geu…

4 une fausse couche

5 une grossesse évolutive

Voici l’écho réalisée

Le mail de leur hope de ce soir précisait que l’embryon ne serait visible que dans une semaine.

Elle les encourage à retourner aux urgences dimanche et à la tenir au courant de la suite.

Nous essayons de rester positifs et nous verrons la suite dimanche..

La vie est tellement fragile..

petits pas par petits pas

Après le premier contrôle, leur Hope souhaitait doser la progestérone et à nouveau les beta hcg.

Le deuxième contrôle fut donc fait 48h plus tard pour vérifier que cela doublait bien. L’attente fut stressante et longue. L’impatiente a jonglé entre préparatifs de Noël, broderie, lecture et repos pour tenir. Les séries et films l’ont également bien aidée.

A dpo 16, la taux tombait et c’est avec un soulagement un bonheur intense que monsieur et madame impatient l’accueillaient mais non sans une certaine crainte que ce bonheur ne soir de courte durée. Partout sur le web, on lit des récits de bonheur mais aussi des récits tristes. Difficiles d’y croire à 100% en début de grossesse, la vie est si fragile…

109 ui : un taux à trois chiffres qui aurait dû être celui de 14 dpo mais pour se rassurer, on se dit que le taux a bien doublé. La progestérone également dosée révélait un taux de 11. Leur hope a de suite réagit en complémentant les ovules d’utrogestan 200 mg par une injection de progiron 25 par jour.

un contrôle était redemandé 4 jour plus tard. L’attente fut longue et c’est non sans une certaine folie que l’impatiente se présenta à dpo 20 pour réaliser le dosage de la progestérone et celui du bhcg. Le moral n’était pas au top. Les nuits étaient mauvaises et l’impatiente avait l’impression que picard (ben oui, le surgelé) était parti… plus de douleurs, plus d’envies de pipi intenses.. C’est donc avec une réelle appréhension et impatience que les deux amoureux ouvrir vers 15h les résultats.

progesterone : 13.6

bhcg : 1158 ui

Quel ne fut pas leur étonnement de découvrir un tel taux. jamais ils n’avaient eu le bonheur d’avoir des taux aussi élevés…

leur hope satisfaite sur le bhcg l’était un peu moins sur le taux de progestérone qui peinait à décoller… Elle voulait un taux qui dépassait les 15… Qu’à cela ne tienne, aux grand maux les grands moyens : 2 injections de progiron 25 pour madame et un dosage supplémentaire 48h plus tard à dpo 22.

Dpo 22 : Plus le temps passe et plus les choses se concrétisent. Avec cette angoisse encore présente (et j’imagine qu’elle le sera jusqu’au bout) que tout s’arrête.

L’impatiente est arrivée encore comme une furie au labo et heureusement les fêtes et les vacances lui auront permis d’éviter la foule et l’attente habituelle de ce genre de lieu. la prise de sang a été réalisée à la vitesse de l’éclaire mais l’attente comme à son habitude aura été plus que longue… Vers 13h (pour une fois) les résultats sont tombés :

progestérone : 45.8

bhcg : 2933 ui

Après communication avec leur Hope, celle ci donne enfin son accord pour THE EVENEMENT : une échographie !

La progestérone ayant parfaitement montée comme elle le souhaitait, l’impatiente devra continuer ses deux injections par jour de progiron jusqu’au 3 janvier.

Un contrôle de la tsh sera réalisé le 2 janvier.

Voici les traitements donc que l’impatiente continue :

vivelledot 75: 3 patchs tous les 2 jours le matin

utrogestan 200mg : 2 matin 2 soir 

lovenox 0.4: 1 injection par jour le soir

acide folique 1/j le matin

levothyrox 25: 1/j le matin

metformine 500: 1 comprimé matin et 1 soir

progiron 2 par jour: une le matin et une le soir..

Nous continuons d’avancer avec prudence mais avec bonheur. Espérons que cela dure…

Tec 1 et incertitudes

Le tec 1 a été réalisé le 9 décembre au matin. L’infertile impatiente avait pris sa journée pour l’occasion et l’impatient également. Elle avait mis sa petite robe noire fétiche en laine pour faire la connaissance de leur tinous. C’était un jour de grève et de pluie. pas sûre de la compatibilité de ces deux mots…Ils sont partis tôt de leur maison de banlieue parisienne pour arriver à la clinique à l’heure et ils ont bien fait car il y avait beaucoup de monde sur la route.

Arrivés, on les a fait remplir les chèques et les papiers habituels puis ils ont été conduits en salle de transfert. La vessie de l’infertile était pleine à craquer et Hope qui devait réaliser le transfert se faisait désirer. il faut dire qu’une vessie pleine ne tolère pas tellement des retards 🙂 une bonne trentaine de minutes plus tard, voilà hope, tout sourire, qui arrive.

L’infertile lui explique que l’accès à son col est très sinueux et qu’on avait mis 45 minutes à transférer l’embryon précédent ! peu inquiète, elle prépare son matériel et visualise l’intérieur de sa patiente.

En 2 minutes avec elle, l’affaire était pliée et l’embryon transféré. Un j5. Sans douleur, sans peine… L’infertile impatiente étonnée de tant de rapidité et d’adresse lui a dit qu’elle n’avait rien senti et qu’on pouvait recommencer quand Hope voulait avant de se rendre compte de sa phrase… la Pma rend con… :p

Fière de ce transfert de rêve, les infertiles impatients ont souhaité fêter ça en allant manger à la criée. Bien mal leur en a fait car le soir, assez indisposés ils étaient…

Le temps est passé. Chacun a vaqué à son travail et à ses occupations.

puis la prise de sang a été réalisée à j9 post transfert soit à j14 dpo. Arrivée au labo, l’impatiente était heureuse car elle était la deuxième patiente de la journée. le prélèvement s’est bien passé et le résultat devait arriver à 17h. A 18h; toujours rien… un problème avec la machine à étiquette il parait….

Dans la soirée, les deux amoureux ont quand même eu ce satané résultat vers 20h…

Ce soir monsieur et madame infertile impatient ont envie d’y croire mais ils trouvent le taux bien bas pour j14… un contrôle sera fait demain, soit 48h après.

Quoiqu’il en soit, ils sont déjà très heureux car c’est la première fois que madame est enceinte..donc quelque chose a fonctionné.

nuage

je suis, on peut le dire sur mon nuage et pour le moment je dois avouer que je n’en descends pas et puis……. ça me va 🙂

Le laboratoire nous a appelé et nous avons 3 beaux j5 congelés. on peut d’ores et déjà dire que point de vue embryons cette fiv a été la meilleure de toute.

En fiv 1 j’avais obtenus 8 ovocytes et 1 embryon j5 : 12.5% de fécondation

en fiv 2, 6 ovocytes et 3 j5 : 50% de fécondation

en fiv 3 4 ovocytes et 3j5 : 75 % de fécondation

C’est déjà une première victoire que je savoure. Et pour l’heure je n’ai pas encore envie de me demander si dans les 3, il y aura notre enfant.

Demain nous voyons notre Hope et nous avons prévu des petits ballotins de chocolats, calissons et pates d’amande pour les secrétaire et notre médecin.

Même si on paie, Nous saluons réellement leur soutien et leur disponibilité sans faille !

rebondissement

infertile impatiente s’était résignée ce we et était prête plus ou moins dans sa tête à reprendre le combat et faire davantage d’effort car elle se disait que l’on a rien sans rien. Elle a passé un we dans les bras de l’impatient infertile à analyser la situation et à se dire que finalement, soit elle était vraiment pourrie, soit il y avait eu un problème d’assimilation du pergovéris et que c’est pour cela que sur 4 ovocytes, seulement un embryon s’était formé et était en avance.

Elle a eu besoin également de trouver du réconfort auprès de sa Hope et lui a donc écrit pour obtenir un RDV. Elle se disait qu’elle ne pouvait pas partir en vacances sans avoir des explications sur cet échec. Elle savait bien que 33% de fécondation sur une icsi n’était pas normal puisque la norme est de 70%.

Elle s’est lachée sur tout ce qui pouvait lui faire du bien et comme c’est une amoureuse de la vie, elle s’est fait des petits gueuletons pas mauvais. Elle a lu. Elle a pleuré…

Aujourd’hui forte de ses 3 jours à larver, elle s’est dit qu’il fallait se reprendre et se bouger. Alors, c’est ce qu’elle a fait. Elle a commencé petit : 5 kms de marche avec son bébé à 4 pattounes. Sous un soleil pas trop chaud, ça lui a fait du bien et en rentrant, elle a chargé son amoureux de rappeler le laboratoire pour savoir ou en était Turbo (l’embryon).

Monsieur est tombé sur une femme assez occupée qui précise bien qu’on les recontactera vendredi voire samedi pour leur dire ce qu’il en est. Mais il a quand même eu quelques infos ….

Ce n’est pas 1 embryon qu’il y a. Ce n’est pas deux embryons qu’il y a. C’est trois embryons !

Alors infertile impatiente a d’abord pensé : « c’est quoi la blague ? c’est quoi cette m…. ? Elle a mal compris notre nom, elle s’est trompée, nous, on en a qu’un ! » Mais pensez bien que monsieur aussi sonné qu’elle a demandé davantage précisant qu’à J1, on leur avait dit que seul 1 embryon existait vu que la fécondation n’avait pas fonctionné sur les deux autres…

La femme du labo a alors expliqué que parfois, des embryons se créaient tardivement et que ce n’était pas si rare que ça…

Bon, ben vous pensez bien que l’infertile impatiente s’est mise à chialer longuement de soulagement et qu’elle prie dorénavant pour que ses 3 brybry tiennent jusqu’à mercredi parce que cerise sur le gateau, dans le lot, il y en aurait deux très bons !

Elle s’autorise à nouveau avec réserve bien sûr à croire en son rêve le plus cher.

Appel du labo

Bad day pour nous aujourd’hui. Appel du labo pour nous informer que sur les 4 ovocytes, un était vide. Deux autres ont été injectés et n’ont pas pu être fécondés. 1 a été fécondé et a déjà un développement trop rapide puisqu’il en est à 2 cellules.

Cette fiv 3 a été un échec sur toute la ligne. Moins d’ovocytes que les précédentes et 0 embryon probablement…