Condensé de notre parcours

1986 : l’infertile impatiente subit une opération à ses trois mois pour une hernie ovarienne et une hernie inguinale.

2009 : maladie de Basedow pour infertile impatiente

2012 : rencontre d’infertile impatiente et de l’homme en noir

2013 : début des essais bébé

2015 : demande en mariage de l’homme en noir à sa douce infertile impatiente qui accepte sans hésiter 😉

2016 : qu’est ce qu’il se passe ?  les essais bébé ne fonctionnent pas…

Juillet 2016 : hystérosalpingographie qui révèle un problème de trompes

Spermogramme moyen mais très correct pour l’homme en noir.

Novembre 2016 : échographie et IRM sur infertile impatiente mais elle est « peu échogène » alors on doute qu’elle aie un hydrosalpinx bilatéral.

Prise en charge dans un centre de PMA de l’est de Paris.

Juillet 2017 : FIV 1 classique 8 ovocyte prélevés, 3 embryons à J3 et 1 J5 obtenu. 0 congelé. Test de bêta HCG à 11…

Juillet 2017-février 2018 : on opère ou on opère pas ? hydrosalpinx ou pas ? La pma st incapable de répondre à la question et nous persuade de faire une FIV IMSI.

Février 2018 : fiv IMSi 2  6 ovocytes ponctionnés, 5 embryons à J3 et 2 embryons à J5. Transfert des 2 embryons. Négatif.

Appel du labo pour nous dire qu’un embryon est reparti et qu’il va être congelé. 

Mars 2018 : on se renseigne pour changer de centre.  On se déplace à l’est de PAris et on fait de plus amples analyses hystéroscopie, échographie des bourses, prise de sang, caryotypes etc.

Détection d’endométriose pour infertile impatiente et spermogramme de plus en plus mauvais pour l’homme en noir.

Aout 2018 : opération de l’endométriose avec le docteur P. Pas d’hydrosalpinx bilatéral mais un phimosis sur la trompes droite.

L’homme est OATS extrême.

novembre 2018 : Tec 1 on transfère le seul embryon de la FIV 2 ==> négatif.

Décembre 2018 : Prise de RDV pour un congélation de sperme.

Quelle suite pour la pma ? 1 RDV pris dans le privé et 1 au centre de PMA qui a fait les caryotypes. On s’est renseigné pour un don également en Espagne.