nuage

je suis, on peut le dire sur mon nuage et pour le moment je dois avouer que je n’en descends pas et puis……. ça me va 🙂

Le laboratoire nous a appelé et nous avons 3 beaux j5 congelés. on peut d’ores et déjà dire que point de vue embryons cette fiv a été la meilleure de toute.

En fiv 1 j’avais obtenus 8 ovocytes et 1 embryon j5 : 12.5% de fécondation

en fiv 2, 6 ovocytes et 3 j5 : 50% de fécondation

en fiv 3 4 ovocytes et 3j5 : 75 % de fécondation

C’est déjà une première victoire que je savoure. Et pour l’heure je n’ai pas encore envie de me demander si dans les 3, il y aura notre enfant.

Demain nous voyons notre Hope et nous avons prévu des petits ballotins de chocolats, calissons et pates d’amande pour les secrétaire et notre médecin.

Même si on paie, Nous saluons réellement leur soutien et leur disponibilité sans faille !

rebondissement

infertile impatiente s’était résignée ce we et était prête plus ou moins dans sa tête à reprendre le combat et faire davantage d’effort car elle se disait que l’on a rien sans rien. Elle a passé un we dans les bras de l’impatient infertile à analyser la situation et à se dire que finalement, soit elle était vraiment pourrie, soit il y avait eu un problème d’assimilation du pergovéris et que c’est pour cela que sur 4 ovocytes, seulement un embryon s’était formé et était en avance.

Elle a eu besoin également de trouver du réconfort auprès de sa Hope et lui a donc écrit pour obtenir un RDV. Elle se disait qu’elle ne pouvait pas partir en vacances sans avoir des explications sur cet échec. Elle savait bien que 33% de fécondation sur une icsi n’était pas normal puisque la norme est de 70%.

Elle s’est lachée sur tout ce qui pouvait lui faire du bien et comme c’est une amoureuse de la vie, elle s’est fait des petits gueuletons pas mauvais. Elle a lu. Elle a pleuré…

Aujourd’hui forte de ses 3 jours à larver, elle s’est dit qu’il fallait se reprendre et se bouger. Alors, c’est ce qu’elle a fait. Elle a commencé petit : 5 kms de marche avec son bébé à 4 pattounes. Sous un soleil pas trop chaud, ça lui a fait du bien et en rentrant, elle a chargé son amoureux de rappeler le laboratoire pour savoir ou en était Turbo (l’embryon).

Monsieur est tombé sur une femme assez occupée qui précise bien qu’on les recontactera vendredi voire samedi pour leur dire ce qu’il en est. Mais il a quand même eu quelques infos ….

Ce n’est pas 1 embryon qu’il y a. Ce n’est pas deux embryons qu’il y a. C’est trois embryons !

Alors infertile impatiente a d’abord pensé : « c’est quoi la blague ? c’est quoi cette m…. ? Elle a mal compris notre nom, elle s’est trompée, nous, on en a qu’un ! » Mais pensez bien que monsieur aussi sonné qu’elle a demandé davantage précisant qu’à J1, on leur avait dit que seul 1 embryon existait vu que la fécondation n’avait pas fonctionné sur les deux autres…

La femme du labo a alors expliqué que parfois, des embryons se créaient tardivement et que ce n’était pas si rare que ça…

Bon, ben vous pensez bien que l’infertile impatiente s’est mise à chialer longuement de soulagement et qu’elle prie dorénavant pour que ses 3 brybry tiennent jusqu’à mercredi parce que cerise sur le gateau, dans le lot, il y en aurait deux très bons !

Elle s’autorise à nouveau avec réserve bien sûr à croire en son rêve le plus cher.