Une longue absence nécessaire…

Les amoureux infertiles impatients ont eu besoin d’un long moment de récupération. Comme vous vous en douterez la grossesse n’est plus et Madame a du subir une aspiration. Ensuite la tristesse a pris le pas sur la vie. Les jours sont passés et se ressemblaient… nous aurions dit des pantins mécaniques dans une vie plate et dénuée d’intérêts. Puis la covid 19 est arrivée et le transfert qui aurait dû être fait a été annulé.

Le confinement leur a permis de se recentrer sur l’essentiel et de se retrouver ensemble même si le télétravail rythmait les journées.

A la sortie du confinement ils auraient dû être prioritaires pour la reprise mais le poids pris par Madame en a décidé autrement. 5 kilos depuis la ponction de juillet 2019 grâce entre autre à la ménopause artificielle dans laquelle elle est plongée en permanence hors ponction et transfert. Alors nous avons été écarté car l’Agence de biomédecine refusait les IMC >30. Elle a un IMC de 31.