Eéchographie : endométriose WTF !!

Alors qu’en août 2018 le docteur P m’opérait de mon endométriose et des trompes, je pensais que ça aboutirait à une trêve, à un enterrement de la hache de guerre avec soeur encométriose.

L’échographie du 30 janvier prouve que je n’en ai toujours pas terminé et que l’histoire d’amour avec cette maladie promet d’être longuuuuue. A nouveau à mon actifs les principaux foyers d’endométriose : les LUS, le rectum et les ovaires.

Notre docteur Hope a donc rapidement décidé de me mettre sous lutéran dès le premier jour des règles en continue jusqu’à ce que l’on se revoit d’ici 3 mois. Cela pour éviter que l’endométriose ne fasse davantage de ravage.

Elle a également reçu les résultats génétiques concernant la mutation du facteur V de Leiden. Je suis bien mutée et je suis hétérozygote. Il y a donc des risques de thromboses veineuses importants.

Ce problème d’ordre génétique touche ma famille maternelle et concernerait 5 à 9 % de la population européenne. J’ai 3 cousines impactées dont une qui a fait une embolie il y a quelques années. Ce problème sera traité avec une mise sous anti coagulants lors de la prochaine FIV.

Je reste toujours scotchée sur le nombre de personnes concernées par des mutations génétiques. Or, aucun dépistage n’est proposé. Pourtant, cela pourrait permettre d’éviter bon nombre d’accidents…