rétrospective 2018

Voilà une année de passée et tu n’es toujours pas là mon bébé… Cette année pourtant beaucoup de choses ont changé… Je fais mon maximum pour que tu viennes un jour te loger dans mon ventre. Voici la rétrospective de cette année passée à la fois bien trop vite et bien trop lentement…

Février

FIV 2 imsi

On a récolté 6 ovocytes, obtenu 5 embryons qui ont été poussés jusqu’à J5.

A J5, il en restait 3.

Nous en avons transféré deux sans succès d’accroche.

Août

Voyage de noces en Corse ! Que c’était bon de prendre du temps pour nous dans des eaux turquoises et au soleil… 2 semaines de pur bonheur ou le lâcher prise a été total.. Il n’y avait que nous et notre amour et plus de PMA dans la tête…

Tour gênoise et eau de rêve

fin du mois : cœlioscopie tubaire et pour l’endométriose.

Octobre :

spermogramme de M. impatient qui est de plus en plus mauvais. Nous avons vu l’urologue qui ne trouve pour l’heure aucune explication à cette dégradation…

Novembre :

TEC 1 du seul embryon de la FIV 2 échec.

Tec

Mme Impatiente a également fêter ses 33 ans… 33 ans et pas d’enfants… la déprime n’est pas loin…

décembre :

Attente des résultats d’analyses qui organiseront notre année suivante. Décision de partir dans le privé pour les 2 dernières fiv.

Aurai-je trouvé mon « docteur Hope » ?

Assise dans la salle d’attente du cabinet, je suis pensive. Si ce docteur savait à quel point une grande partie de mon avenir dépend d’elle..

Ici la salle d’attente a quelque chose de déjà bien plus rassurant que ce que j’ai déjà connu par le passé durant mes deux précédente fiv.
Après une bonne heure d’attente, le docteur vient me chercher et je me sens tout de suite bien avec elle.

Elle ne me juge pas, ne me prend pas de haut et parle avec simplicité et chaleur. Rien à voir avec les éminents professeurs déjà consultés par le passé.

« Ma hope à moi » a su me guider tout au long de l’entretien pour comprendre la réalité médicale qui est la nôtre. Elle a expliqué de façon efficace et le plus simplement du monde la situation, ce que l’on pouvait espérer ou pas.

Les choses sont claires :

  • On attend les résultats des tests génétiques : MTHFR entre autres.
  • Elle se met en relation pour récupérer des informations nous concernant dans l’ancien centre de PMA. ovocytes matures par exemple / ovocytes immatures par tentatives de FIV.
  • Vérification de l’hyperinsulinémie. ça tombe bien j’avais réalisé un atelier métabolisme à la pitié Sapétrière.
  • Mise en relation pour un travail conjoint avec le docteur Hope de mon mari (urologue) : amélioration de la numération des spermatozoïdes.

Dès que tout cela est fait, elle revient vers nous pour discuter de la suite à mettre en place.

Je me sens à la fois guidée et rassurée ce soir. Voir qu’il existe des médecins encore à l’écoute de leurs patients et qui prennent le temps d’expliquer est jouissif me fait un bien fou. Elle insiste sur le fait que faire des analyses c’est bien, mais ensuite il faut les étudier et ça… Peu de monde l’a fait dans notre cas !